Cultiver la confiance et avancer dans l’inconnu

Cultiver la confiance en ces temps incertains…
Et oui, il nous faut une bonne dose de confiance pour ne pas rester bloqué dans l’inquiétude, la peur, le doute…, et continuer à avancer en sachant que tout peut changer du jour au lendemain.

C’est une des grandes lois de la vie. Tout change, tout le temps.
Nous le savons bien, mais l’expérience à grande échelle que nous vivons en ce moment nous le rappelle de façon très… efficace !

Alors, choisir la confiance, la cultiver, c’est choisir de croire en nous-même, en la vie.
Encore plus lorsque nous traversons des situations difficiles ou que les choses ne se passent pas comme nous l’avons prévu.

J’ai personnellement été confrontée plusieurs fois à ce type de crise de confiance dans ma vie, pour des raisons très différentes.

Chaque fois, c’est l’image du saut dans le vide qui me venait… Une image incroyablement angoissante pour moi qui ai peur du vide, et qui pourtant m’a aidée à avancer.   

Comment ma peur du vide est devenue un atout

Je maîtrise suffisamment ma peur du vide pour qu’elle ne soit pas un souci dans ma vie quotidienne.

Par contre je la ressens vraiment en roulant en haute montagne, lors de ballades sur des chemins escarpés, au bord d’une falaise… ou si je dois sauter une distance suffisante pour que je ressente bien le vide sous moi.

Là, je me suis déjà trouvée en vraie difficulté, jusqu’à devoir rebrousser chemin.  

Bizarrement, ce sont ces situations qui me viennent à l’esprit lorsque je suis en difficulté dans ma vie.
Lorsque j’ai besoin d’avancer, de me lancer, et que le chemin n’est pas clair… ou qu’il est au contraire tellement clair qu’il me fait peur !

C’est toujours l’image du saut dans le vide qui apparaît… et qui me permet de transformer l’obstacle.

Cultiver la confiance et sauter dans le vide

Cultiver la confiance, c’est savoir que quoi que je fasse, quoi qu’il m’arrive, je retomberais sur mes pieds, même si je suis bousculée au passage.
C’est avoir foi en moi et en la vie, qui m’invite à avancer, à oser.

Dans ces moments, je me visualise en train de sauter dans le vide, littéralement, et j’appelle la confiance. Cette confiance absolue en moi, dans le flux de vie et dans l’univers.
Evidemment, au début, c’est terrifiant ! C’est presque aussi réel que si j’étais vraiment au bord du précipice.

Je me rappelle très clairement la première fois où j’ai expérimenté cette visualisation.

J’étais tout au bord d’une très haute falaise, vraiment très haute, dans un paysage de montagne.
J’ai senti ma respiration se bloquer, mon corps se crisper. J’y étais vraiment !

Et puis j’ai appelé ma confiance.
Petit à petit, je me suis apaisée.
Et j’ai encore pris mon temps avant de sauter.

Et… surprise !
J’avais anticipé une chute longue, longue…
Et bien non ! J’ai été rattrapé en quelques secondes par un nuage cotonneux, très doux et moelleux, dans lequel je suis restée pour savourer mon courage et mon étonnement !

Lors d’une visualisation plus récente, j’étais au bord de chutes d’eau, avec une vue plongeante sur les chutes vertigineuses.
Là encore, j’ai pris mon temps pour apprivoiser l’endroit et m’élancer dans le vide… pour être rattraper par un aigle qui m’a emportée en lieu sûr.

Cultiver la confiance pour accueillir le meilleur

Lorsque nous sommes en difficulté, que nous ne savons pas quelle voie suivre, nous nous demandons : « et si… ? ».

Utiliser le mental, réfléchir à ce qui peut se produire, imaginer les différentes possibilités, c’est OK.
Sauf que le plus souvent, nous voyons la situation avec un filtre négatif qui nous conduit à voir le pire.
Nous nous créons notre petit musée des horreurs.

Et si nous changions de lunettes ?
Si nous envisagions ce qui peut advenir de positif, de porteur, de beau dans l’inconnu ?
Et si l’inattendu était aussi une formidable opportunité, plutôt qu’une tuile ?

A toi de trouver l’image qui correspond le mieux à la situation dans laquelle tu te sens bloqués.
Ca peut être de marcher sur un chemin dans le noir, dans une grotte, de descendre un escalier menant à une cave sombre…

L’idée n’est pas de se faire peur, mais de trouver les ressources en vous-même pour passer cette étape.

Tu pourrais bien être surpris(e) de la solution qui se présente à toi !
Et si aucune n’arrive, appelle-la ou utilise le pouvoir de ton imagination : visualisant, ressens un pont, un arc en ciel, un animal qui vient à ton aide…

Les difficultés que nous rencontrons, les crises qui surgissent sur notre chemin, sont souvent nos plus grandes enseignantes. 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Recevez votre outil pour lâcher prise et vous recentrer en 3 étapes

En validant votre demande, vous serez automatiquement ajouté à la liste de diffusion de la newsletter pour recevoir les actualités, nouveaux articles et vidéos. Vous pourrez vous désabonner à tout moment de cette liste