Accueillir le laisser aller et créer un espace des possibles

Tirer, pousser, lutter, se battre…
Etre productif, avoir une attente sur un résultat particulier, l’exiger, le réclamer…
S’arc-bouter, tenir bon, encore et encore, ne rien lâcher, surtout pas !

Etre dans l’action, c’est valorisé et, souvent, valorisant. C’est être fort, alors que ne rien faire, laisser-aller, est un signe de faiblesse.
Et on n’obtient des résultats qu’en étant fort, c’est bien connu…

Plus le temps passe, plus j’apprends à me laisser aller pour créer un espace des possibles qui recèle des trésors !

Accueillir le laisser-aller et lâcher la lutte

Envisager la vie comme un combat nous amène à vouloir tout contrôler. Cela génère une pression, une tension permanente.
Tout se bloque, nous sommes épuisés à dépenser une énergie de dingue dans cette lutte, alors que…

Alors que parfois, nous avons simplement besoin de nous détendre, de relâcher la soupape de sécurité et de nous laisser aller dans le flux de la vie. De nous y abandonner.

Méfiez-vous des mots « simple », « simplement », « juste ». Ils sont redoutablement puissants, mine de rien.

Se laisser aller, ce n’est pas renoncer, n’avoir aucune ambition, se transformer en un gros chamallow tout mou.

Se laisser aller, c’est parfois la meilleure des solutions. C’est reconnaître que nous ne sommes pas tout puissants.
Que nous avons le pouvoir de choisir, et que la façon dont nos choix se réalisent, ou pas, ne nous appartient qu’en partie. Qu’il y a un temps pour l’action, et un temps pour le “rien”.

Créer un espace des possibles... et récolter !

J’ai passé une partie de la semaine dernière à lutter.

Entre une partie de moi qui me poussait à avancer dans mes projets, parce que sinon… Là, le critique intérieur prend le dessus et c’est reparti pour un tour d’autoflagellation !
Et une autre partie de moi qui, elle, avait bien besoin de se laisser vivre et de « ne rien faire ». 

Encore une expression bien mal comprise. Parce qu’il peut se passer beaucoup de choses en nous autorisant à ne rien faire !

Ne rien faire, pour moi, ça a signifié me donner un espace sans objectif, sans attente.
Un espace totalement libre, dans lequel tout est possible et rien n’est sûr à l’avance.

Un espace de rêverie, de flânerie, de gribouillages « comme ça pour voir »…

Et là, quelque chose en moi s’est ouvert. Et tout ça a abouti à une intuition fulgurante et à un déluge d’idées à mettre en œuvre… lorsque ça sera le bon moment !

J’aurais pu me forcer à me poser devant ma table ou mon ordinateur pour avancer “à tout prix”. Parfois le prix à payer n’en vaut pas la peine.
En agissant ainsi, j’aurais entretenu la tension et le blocage… soit le meilleur moyen de tourner en rond pendant un bon moment.

Si ma récolte a été aussi abondante, c’est parce que je me suis donnée cet espace des possibles et je m’y suis abandonnée en toute confiance. Et j’en ai été bien récompensée !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Recevez votre outil pour lâcher prise et vous recentrer en 3 étapes

En validant votre demande, vous serez automatiquement ajouté à la liste de diffusion de la newsletter pour recevoir les actualités, nouveaux articles et vidéos. Vous pourrez vous désabonner à tout moment de cette liste